Il n'y a pas de plan B

Aller en bas

Il n'y a pas de plan B

Message par VoyonsMonsieurDarcos le Dim 11 Jan - 11:33

Encore une manœuvre darcosienne ! Tout d'abord, une info qui fuite, 1500 postes de RASED "ne seraient finalement pas implantés dans une classe". Le syndicat enseignant SNUipp déclare le 8 janvier : «Nous attendons d'avoir les précisions du ministère noir sur blanc, mais on nous a assuré oralement que 1 500 Rased seront rétablis dans leur mission.»
Les autres syndicats réagissent à leur tour :
"Ceci démontre bien qu’il n’a jamais été question que de suppressions pour des raisons d’austérité budgétaire et non d’un quelconque projet de réorganisation pédagogique visant à combattre la difficulté scolaire comme a voulu le faire croire le ministère." (Sgen-CFDT)
"Ces modifications sont un premier résultat important de la mobilisation. Pour autant, le SE-Unsa, qui a fait du maintien des aides spécialisées sa priorité, ne peut s’en satisfaire." (SE-Unsa)

Mince... Ça ne suffit pas, ça ne prend pas. Ils en veulent plus. Il faut ajuster les propos ministériels. Surtout, ne pas confirmer. Si reculer d'un pas ne permet pas d'avancer de deux, il faut au moins reprendre la main. Déclarer à tout prix que c'est ce qu'on a toujours dit, que ce n'est pas un recul. Seule la parole ministérielle est fiable, les syndicats, les parents, les médias, les 250 000 signataires de la pétition Sauvons les RASED n'ont rien compris ou colportent de fausses informations, même si j'ai tenu d'autres propos depuis trois mois, voilà ce qu'il faut dire :
" Ce qui se produit aujourd'hui ce n'est pas un changement de pied, c'est la réalisation de ce que j'ai toujours annoncé. Vous observerez qu'une fois encore, on a fait croire pendant toute l'année que la sédentarisation de 3 000 RASED allait supprimer complètement le soutien scolaire et que on allait subitement abandonner les enfants en difficulté. Et on voit, aujourd'hui, qu'évidemment il n'en est rien." (sic, M. Darcos sur RTL le 8 janvier 2009)

Allez, de l'aplomb, dire aussi :
" J'ai toujours dit et je le répète, que 3 000 des RASED seraient sédentarisés. Une partie d'entre eux vont se trouver devant des classes et une partie d'entre eux vont être des maitres surnuméraires qui continueront à rendre des services à des groupes de classes ou à des écoles." (sic, encore)

"Surnuméraire", tiens ! Dans les dictionnaires, c'est défini par "ce qui est en trop, et par extension, superflu ou accessoire". Voilà qui témoigne d'une haute image de la fonction des maitres de RASED.

"Rendre des services", tiens ! Encore une définition élogieuse et respectueuse d'un métier. Ce n'est pas exactement ainsi que sont décrites les missions des RASED dans les textes officiels de l'Éducation Nationale :

" Le dispositif d’aides spécialisées contribue à assurer, avec les équipes pédagogiques, d’une part, la prévention des difficultés préjudiciables à la progression dans le cursus scolaire ou à une bonne insertion dans la vie collective et, d’autre part, la remédiation quand des difficultés s’avèrent durables et se traduisent par des écarts d’acquisition nets avec les acquisitions attendues ou par un défaut durable d’adaptation à l’école et à son fonctionnement particulier.
Il accompagne et complète les mesures prises par le maitre de la classe et l’équipe pédagogique, mesures qu’il a pu contribuer à définir dans certains cas." (Circulaire n° 2002-113 du 30 avril 2002)

Non, M. Darcos. Vos positions ne sont plus tenables.
Il s'agit bien d'un nouveau recul qui serait loin de vous déshonorer si vous ne le niiez pas.
Les propos tenus précédemment pour justifier la sédentarisation - mesure incluse dans un dispositif plus large de lutte contre l'échec scolaire - ne réussissent plus à cacher votre seul et véritable objectif qui n'est que budgétaire. Vous faites des calculs à la louche, ne vous basant sur aucune étude de terrain. Et j'en enlève 3 000, et j'en remets 1 500... Y a un peu plus, je mets quand même ?

On pourrait décrypter dans vos récents propos, si on y sentait de la conviction, que les RASED ont toute leur raison d'être... Des écoles en ont besoin à plein temps, soit, et affecter des enseignants RASED sur une seule école peut se concevoir. Les difficultés rencontrées dans certains groupes scolaires importants peuvent nécessiter des maitres spécialisés à plein temps. Mais cela ne supprime pas les besoins des autres écoles, où intervenaient précédemment des maitres E ou G, et qui ont évidemment dans leurs classes des élèves qui relèvent d'une aide spécialisée et qui, donc, nécessitent l'intervention de maitres spécialisés. C'est donc reconnaitre presque explicitement que les besoins sont plus importants que ce que l'organisation proposée pourra couvrir. C'est reconnaître qu'il n'y a pas assez de personnels en RASED. "Toute école relève des actions d'un réseau.", ce sont les textes qui le disent.
Si des écoles ont besoin de maitres spécialisée à temps plein, il faut développer le dispositif RASED pour que tout enfant en grande difficulté, de toute école, puisse bénéficier de son aide.

Quelques propos entendus de la bouche d'Inspecteurs de l'Éducation Nationale, parfois réduits au triste rôle de courroie de transmission de la volonté ministérielle :
"Il n'y a que deux élèves en difficulté dans cette école ? Ça ne vaut pas le coup que vous y alliez."
Ou encore :
"L'enveloppe pour vos frais de déplacement est vide, n'allez plus dans ce village. Justifiez-vous comme vous le voulez mais je vous interdis de dire aux parents que c'est pour une histoire d'argent. Devoir de réserve."
Position à tenir sympathique pour l'enseignant spécialisé et respect total des enfants et de leurs parents qui "ne valent pas le coup". Égalité des chances qu'ils disaient.

La seule position à adopter, digne, sensée, respectueuse de chacun, est de ne pas laisser se produire ce que M. Darcos a programmé, de s'opposer de toutes les manières à ces mesures. Il n'y a pas à négocier car il n'y a pas de plan B. La seule chose que veuille M. Darcos, c'est économiser.
Quel qu'en soit le cout humain.

VoyonsMonsieurDarcos, le 9 janvier 2009


http://voyonsmonsieurdarcos.free.fr/index.htm

--------------------------------------------------------------------------------


Sources :

RTL.fr : http://www.rtl.fr/fiche/2995508/rtl-soir-du-jeudi-8-janvier-2009.html

(Extrait concernant les RASED : http://voyonsmonsieurdarcos.googlepages.com/m.darcossurrtlle8janvier2009 )

20minutes.fr : http://www.20minutes.fr/article/286995/France-Xavier-Darcos-lache-du-lest-sur-les-Rased.php



SNUipp : http://www.snuipp.fr/spip.php?article6093

Sgen-CFDT : http://www.sgen-cfdt.org/actu/article1881.html

SE-Unsa : http://www.se-unsa.org/spip.php?article1381



Assemblée nationale :

"Une partie d’entre eux – 3 000 sur un peu plus de 11 000 – sera réaffectée au sein de classes où nous avons besoin d’eux. [...]

Les postes des maitres E et G ne sont pas supprimés : contrairement à ce que vous affirmez, ils seront affectés à des classes" (M. Darcos à l'Assemblée nationale le 4 novembre 2008)

http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2008-2009/20090048.asp



Clés Actu N 62 du 1/11/2008 :

"Par ailleurs, la réforme des RASED (Réseaux d'Aides Spécialisées pour les Enfants en Difficulté) prévoit de sédentariser 3000 postes de ces maitres spécialisés dans des écoles en difficulté. Ils remplaceront de fait 3000 enseignants partant en retraite et seront affectés dans une classe." (Luc Chatel, porte-parole du gouvernement)

http://www.porte-parole.gouv.fr/wp-content/uploads/2008/11/62-cles-actu-les-aides-aux-eleves-et-les-rased.pdf

VoyonsMonsieurDarcos

Messages : 2
Date d'inscription : 11/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum